AAMC

Académie Arts Martiaux & Culture

QI GONG - KUNG FU YI QUAN

BOXE POINGS/PIEDS

SELF DÉFENSE

REMISE EN FORME - PRÉPARATION PHYSIQUE

Pour une philosophie du corps

LE QI GONG : UN ART DE SANTÉ CHINOIS ET MILLÉNAIRE
DESCRIPTION DES IDÉOGRAMMES QUI COMPOSENT LE NOM QI GONG

QI (énergie) et MI (riz non cuit)
Stacks Image 7268
GONG (travail)
Le riz non cuit donne de l'énergie
(idéogramme du Qi Gong)


LES DATES CLÉS DE L'HISTOIRE DU QI GONG
1) Avant la dynastie HAN, jusqu'à -206
Apparition du YI KING (le livre des mutations)
et du concept des 3 énergies :
ciel / être humain / terre.

Apparaissent également à cette période 2 types
d'entraînement, confucianiste et taoïste,
dont le but est la droiture, de conserver une bonne
santé et d'accroître la longévité.
À l'origine, dans les premières formes d'acupuncture
chinoise, les médecins utilisaient
des poinçons de pierre, puis d'os et de bambou.
Puis vinrent les aiguilles de métal (bronze).

2) -206 à +502

Se développent alors 3 écoles de Qi Gong -
bouddhiste - hindouiste - taoïste

Le but du Qi Gong est alors de faire échapper
l'homme au cycle des réincarnations.
Un médecin du 3ème siècle, Hua Tuo, affirme que
l'on peut travailler le Qi grâce à la pensée.
Il formalise les mouvements afin de permettre
un meilleur travail de l'énergie.

3) 502 à 1911

Le travail concernant le Qi se développe et
atteint un très haut niveau.
Le Qi Gong s'adapte à la pratique des Arts Martiaux,
notamment grâce à la pratique qui en est faite
dans le temple de Shaolin.

Entre 585 à 910 apparaissent les massages et
la phytothérapie.

Vers 1106, un médecin du nom de WANG WEI YI
crée le mannequin de cuivre ou "Homme de Bronze",
grandeur nature, afin de visualiser les points
d'acupuncture.
Il soigne l'empereur, le guérit et celui-ci lui
permet de développer son art.

Vers 1102/1106, il travaille sur des suppliciés
qu'il dissèque vivants, aidé par des secrétaires
et des dessinateurs, ceci afin d'accroître ses
connaissances.
C'est vers 1068 -1086 que, pour la première fois,
on enseigne l'acupuncture à l'université.

WANG WEI YI a écrit le "Manuel illustré des points
d'acupuncture et de moxibustion selon la statue de bronze".

Au début du douzième siècle, Le général YUE FEI
(dynastie des SONG du sud) crée le XING YI QUAN.
Il met également au point la série d'exercices de
santé appelée "les 8 pièces de brocart" ou BA DUAN JIN.
Il insiste sur le fait que la pensée (YI) doit
conduire le souffle (QI) et les mouvements.



Stacks Image 7270

Le Général Yue Fei

Vers 1279, CHANG SAN FENG, un ermite taoïste,
crée le TAIJIQUAN. Sous la dynastie MING (1368-1644),
le médecin YANG CHI CHOU rassemble tout ce qui
concerne l'acupuncture et accorde les vues divergentes
sur le sujet. Au 18ème siècle : création du BAGUAQUAN,
autre art martial qui utilise les principes du Qi Gong.

4) LE QI GONG EN CHINE AUJOURD'HUI

Le QI GONG doit permettre à l'homme de se mettre en
résonance avec la nature.
Si cela est difficile dans nos sociétés occidentales,
cela l'est aussi devenu dans la société chinoise moderne.
De nos jours, les cultures chinoise, japonaise
et extrême orientales en général effectuent
de nombreux échanges.
L'optique de propagation du Qi Gong depuis
l'avènement de la République Populaire de Chine
est plus celui d'accroître la santé du peuple
que d'obtenir une ouverture vers l'univers, vision
plus spirituelle.