AAMC

Académie Arts Martiaux & Culture

QI GONG - KUNG FU YI QUAN

BOXE POINGS/PIEDS

SELF DÉFENSE

REMISE EN FORME - PRÉPARATION PHYSIQUE

Pour une philosophie du corps

LE CORPS ET L'ESPRIT
LE QI GONG : UNE PRATIQUE BASÉE
SUR LA CONNAISSANCE
DU CORPS ET DE L'ESPRIT HUMAINS


Les experts et les maîtres chinois contemporains
ont levé le voile de mysticisme et de superstition
qui enveloppe la pratique des arts de santé.
Leur enseignement est basé sur les principes d'anatomie,
physiologie et psychologie humaine.
Ainsi la démarche philosophique des anciens maîtres
doit impérativement être complétée par des expériences
de neuro-biologie.
Le principe dominant en est la relation entre la
pensée et le cerveau, l'aspect le plus difficile
à analyser étant la conscience sous ses différentes
formes, de l'expérience de la douleur au sentiment
d'exister.
La pratique du Qi Gong et probablement sur un
plan général la survie de notre planète, dépendent
d'une meilleure compréhension de l'esprit humain.
Si nous admettons que la pensée est un ensemble de
"processus mentaux" plutôt qu'une substance ou une
vague entité, il nous est plus aisé de mener les
nécessaires approches empiriques sur le cerveau.
Le terme "processus mental" est moins énigmatique
que le terme esprit ou pensée.

L'accent est mis sur l'entraînement du Yi qui,
en coordination parfaite avec le corps, produit
une grande stabilité et surtout permet de faire
circuler le Qi (l'énergie vitale).
Dans la pratique du Qi Gong, mais également dans
de nombreuses autres domaines de l'existence,
le Yi joue un rôle principal. C'est ce principe
qui permet de rendre plus conscient la relation
entre la pensée et l'action, entre l'esprit et le corps.
Concrètement, les exercices physiques du Qi Gong
font appel à la concentration, afin que le pensée
guide le mouvement. Plus la concentration est de
qualité, plus l'effet sur le corps est important.

En résumé, le déplacement de tout le corps devient
un réflexe conditionné et le corps et l'esprit
interagissent en harmonie, quel que soit le but recherché.


QUELQUES EXEMPLES :

Sur le plan de la santé :
on connaît l'importance de l'état psychologique
sur la santé physique, mais aussi l'effet placebo,
les maladies psycho-somatiques. A l'inverse, on
comprend aisément que le fait de se "défouler"
par une marche en forêt ou une séance de natation
permet d'évacuer des tensions émotionnelles ou du stress.

Dans le sport :
En basket, il permet au basketteur de réaliser
le panier, en football de marquer les buts et en wushu,
il permet de mobiliser la totalité de son corps afin
d'arriver à émettre au moment voulu la force explosive.
Les articulations jouent le rôle de levier, la contraction
musculaire sert la force explosive sous le contrôle
du système nerveux.
La contraction musculaire mobilise tout le corps,
de la tête aux pieds vers la direction choisie par le Yi.

Dans les domaines artistiques :
L'art est avant toute chose une création d'oeuvre
de l'esprit, qui se manifeste physiquement, que ce
soit en peinture, littérature, danse, musique, etc...
Au-delà d'une prouesse technique, c'est la qualité de
l'inspiration et du sens que l'artiste a su insuffler
à son oeuvre qui conditionne la qualité de celle-ci.
L'art ne peut s'exercer sans une conscience de création,
et se distingue donc de fondamentalement de l'artisanat
ou du divertissement.

Dans le domaine professionnel :
C'est là encore la qualité de la concentration
sur un travail, quel qu'il soit, physique ou intellectuel,
qui conditionne la qualité de celui-ci. On peut exprimer
cette concentration de l'esprit par les concepts de
motivation, d'implication ou même de passion, les
mécanismes restent les mêmes. En développant sa faculté
de concentration, on donne une valeur plus importante à
l'exécution technique d'une tâche ou d'une réflexion.